mercredi 18 décembre 2013

10 - Crépuscules étranges

p346A la faveur d’un soleil diffus – confuses jusque là, les surfaces jouent de leurs contours estompés. Aplaties par le froid automnal, leurs aspérités les nivellent. Péniblement, à leur surface, par des sortes de glissade, j’avance.
A cette lumière rasante de ces crépuscules, mes souvenirs indistincts prennent des dimensions insoupçonnées. Et dressent sur mon parcours plat de ces corps oubliés ou jusqu’ici invisibles. Peu à peu, se révèlent comme des lignes de signes cabalistiques.
A l’époque, illettré, sans doute n’ai-je pas su traduire ces invitations ? Pourquoi n’ai-je pas pu répondre à leurs envies ? De quelles règles acquises ai-je dû désapprendre le diktat ? Dans quelle réserve ai-je puisé les énergies nécessaires pour tout si tard reconstruire ? Trop longtemps étranger à moi-même.
p76

Aucun commentaire: